Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Willbgood.com

Willbgood.com

Votre source d'informations positives


Réflexion : Les récompenses sont-elles efficaces ? (management, éducation)

Publié par Will Baxter sur 17 Avril 2014, 08:23am

Catégories : #education, #management

Réflexion : Les récompenses sont-elles efficaces ? (management, éducation)

Je souhaitais vous parler d'un double domaine aujourd'hui.

L'éducation et le management.

Et particulièrement les effets d'une stratégie basée sur la récompense contre action.

Tu fais ceci, tu gagnes cela.

En entreprise, j'ai connu de (très) nombreux collègues qui mobilisaient leurs efforts pour les entretiens d'évaluation annuels. Ils redoublaient d'énergie afin de gagner les bonnes faveurs de leur supérieur.

Ils avaient ancré cette habitude dans leur comportement.

2 raisons à cela :

La relativité versus autrui.

"Et toi, tu as eu combien de prime et d'augmentation"

Une phrase qui hante les conversations à la machine à café. Le regard est inquiet, l'attente insoutenable. Au fond, le message est : "comment la société me juge-t-elle par rapport à toi."

Et là, dès que l'info, souvent un mensonge, s'échappe des lèvres du collègue, c'est une expression toute calculée qui s'affiche.

Le petit sourire crispé (ce c.. a obtenu plus que moi !)

Le léger orgueil (ah quand même, je lui ai mis un vent cette année).

Sauf que cet exercices entre deux humains est une partie de bluff. A moins d'être d'une franchise à toute épreuve (et n'avoir donc aucun avenir dans la boite), ces discussions sont parfaitement inutiles du point de vue technique mais amplifient le floue artistique dans les communications internes en motivant les velléités.

La relativité versus soi.

"Oh my god ! je suis meilleur/moins bon que l'année dernière." voilà le message véhiculé par l'annonce de la prime et l'augmentation.

Le problème concerne les critères subjectifs. Nous ne sommes jamais d'accord sur ceux-ci.

Les critères objectifs, comme les résultats chiffrés, mettent tout le monde d'accord. Ou presque. On peut en effet arguer de la dépendance des résultats d'un service par rapport à un autre ou même des mauvais résultats de l'entreprise. Qu'y puis-je si l'entreprise est nulle???

Quoi qu'il en soit, un système de prime et d'augmentation crée des rivalités et des frustrations.

Les hommes et les femmes qui les subissent doivent changer leur mode de croyance afin d'éviter une dévalorisation de leur image, une blessure à leur égo.

Le symbolisme des primes.

Les primes sont des récompenses ou des punitions. Elles quantifient les performances.

Elles sont censées être basées sur des critères justes. Seul problème : l'erreur est humaine.

L'impartialité n'existe pas.

Pourquoi ce système de prime est-il malsain ?

Nous récompensons pour une action qui n'est pas naturelle.

Par exemple, si vous ramassez les papiers qui trainent sur ce trottoir, vous gagnerez un cadeau.

Le cerveau interprète à raison : "si on me promet une récompense, c'est que je ne suis pas censé aimer cela. Donc je vais le faire mais je sais que ce sera ennuyeux.".

La récompense est associée au non-choix.

Le travail devient pénible parce qu'on perçoit une rétribution pour le faire. La croyance est modifiée.

Le danger des récompenses : le chantage.

Lorsqu'on débute un système de récompenses, on ne peut plus s'arrêter.

Elles constituent le mauvais carburant de la motivation.

Si elles cessent ou si elles baissent, on écopera de performances moindres ou plus de performance du tout.

Un chantage se met donc en place. Ou tu me donnes ou j'arrête.

Bref, tout cela encourage à s'attacher au matériel plutôt qu'à l'essence même d'une tâche.

Comment revenir à la notion de plaisir du travail accompli ?

Manager : Cessez tout le système de prime graduée pour le remplacer par :

- des gestes quotidiens qui témoignent de votre reconnaissance pour la qualité du travail accompli. Des petits mots sur des post-it font des miracles. Encouragez les collaborateurs à se congratuler entre eux.

- rétribuez une équipe et non un individu. La somme donnée chaque année sera une part égale pour tous. Ceci entraînera un élan de solidarité.

- gommez les différences sur le salaire de base à expérience égale.

- mettez en place un baromètre simple du plaisir au travail. Une ardoise suffit ! Etes-vous heureux aujourd'hui ?

- offrez des formations prodiguées par vos soins ou en interne.

- intéressez-vous vraiment à vos collaborateurs. Mettez en avant leurs talents (oui au pluriel)

- bref, remplacez le matériel par l'humain.

- créez un slogan pour symboliser ce changement.

Et si vous n'aimez pas le côté humain de votre tâche, vous devriez peut-être envisager une reconversion.

L'éducation, même combat ?

Oui, les effets et les causes sont identiques lorsqu'on élève des enfants.

Les récompenses représentent un dispositif dévalorisant pour les parents comme pour les enfants.

Si tu as des bonnes notes, je t'achèterai un cadeau.

Comprenez : l'école est un calvaire, je le sais bien. Donc je te récompense pour souffrir.

Ah bon ?

Quid du plaisir d'apprendre ? D'avoir la joie d'être entouré d'amis ? D'évoluer en collectivité ?

En éducation, les récompenses doivent tomber sans contre-partie.

Il n'est pas nécessaire d'avoir une raison pour faire un cadeau.

Si...alors... est à bannir des discussions.

Conclusion :

Si vous avez aimé cet article, vous aurez toute ma reconnaissance. Je l'ai écrit sans attendre une quelconque rétribution. Et je suis sûr que si on m'avait payé pour le faire, j'aurais été moins spontané.

Merci !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents