Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Willbgood.com

Willbgood.com

Votre source d'informations positives


Bloody Money: épisode 5

Publié par WILLB77 sur 4 Avril 2010, 20:14pm

Catégories : #Bloody Money

 

SDC14654.JPG

 

Des odeurs familières d’encens et de cire titillèrent ses narines. Elle balaya la pièce constatant que tout semblait normal. Elle se déplaça silencieusement vers la salle à manger en serrant la bombe lacrymogène. Son cœur battait à tout rompre. Elle perçut le tic tac du mécanisme de l’horloge design qu’elle avait acquis l’hiver dernier à Londres chez SommeBye. Le parquet s’effaça pour laisser place à un tapis moelleux amortissant les sons de sa progression. Elle glissa sa main libre derrière la plainte et actionna l’interrupteur.

Le lustre étincela .Les plaques de verres le constituant scintillèrent de concert.

Le lieu était dans le même état que ce matin. Clean et rangé. Aucune trace de dégradation ou de fouille. Pourtant, un malfrat aurait eu tout loisir de réaliser l’un des plus jolis coups de sa carrière.

Une télévision Plasma Grand Opéra occupait presque tout un mur. En dessous, un équipement multimédia dernier cris remarquable par ses faibles dimensions et son esthétisme moderne. Un canapé de cuir véritable, une table du créateur Stark peu pratique. Des tableaux de Maîtres ornaient les autres murs et encadraient un gigantesque « cadre mouvant » représentant un aquarium aux espèces exotiques et bigarrées. Elle avait trouvé ce compromis car elle ne possédait ni le temps, ni l’envie de nourrir des animaux marins. Un luxe à près de 10 000 euros.

En tout cas, là encore rien n’avait bougé.

Elle se dirigea donc vers la chambre. C’est alors qu’elle sentit un léger  picotement sur la nuque comme si elle était observée. Les palpitations reprirent de plus belle et une gaine de fer lui enserra le cœur.

Soudain, on tambourina sur la porte et on entendit susurrer « Sarah, c’est moi ».Une pause. « Ouvre-moi ». Elle réagit instinctivement en fondant sur son téléphone fixe le délogeant de son support avec hargne. Cette fois, elle n’eut pas à attendre longtemps avant d’avoir un interlocuteur. Une voix féminine lui répondit.

«  Écoutez, je n’ai pas beaucoup de temps. On me veut du mal. Un homme est à ma porte et me menace. Dépêchez-vous, je vous en prie. »

« Déclinez votre identité madame. Et votre adresse »

Elle s’exécuta promptement, bafouillant et bégayant tandis qu’elle entendit la poignée de la porte s’agiter convulsivement.

« Je vous envoie une patrouille. Ne bougez plus. »

Elle raccrocha et se dirigea de nouveau vers sa chambre récupérant la bombe qu’elle avait déposée.

L’impression de ne pas être seule s’accentua. C’était comme un sixième sens qui lui taraudait le cerveau comme une pioche sur du béton.

Elle arriva devant la porte de sa chambre. Fermée mais pas verrouillée. Elle poussa, prête à se défendre si nécessaire.

L’obscurité était presque totale, seulement troublée par l’horloge à affichage numérique qui se projetait sur le plafond.

Elle foula le jonc qui recouvrait le sol et ce fut l’explosion.

 

Retrouvez ici l'univers de Bloody Money.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents